A partir d’aujourd’hui, près de 130 masques, réalisés selon les recommandations de l’AFNOR par 2 couturières bénévoles, seront remis à des parents de pupilles qui avaient exprimé ce besoin à l’appel de la commission sociale de l’UDSP 44.

Derrière ces masques : 2 copines (une PATS  (*) active et une PATS (*) retraitée) qui ont confectionné en moins de 3 semaines le nombre de masques voulus. Pour en arriver là, il a fallu :

  • enfiler plus de 60 heures de travail,
  • un bon métrage de 200 mètres de liens fabriqués et cousus,
  • quelques « coups de fil » pour coordonner les pratiques et les petits trucs de l’une et de l’autre,
  • assembler le savoir-faire et leur motivation naturelle.

Si la matière première provenait principalement des stocks de l’une et de l’autre, elles ont pu récupérer du tissu et un peu d’élastiques grâce au réseau des voisins, famille et amis, souvent au prix d’un « deal »(honnête) : des élastiques et du drap… contre des masques….

Il s’agit surtout d’une belle histoire d’amitié et de solidarité, relayée avec enthousiasme par Joël PHELIPPON, délégué social de l’UDSP 44, et Marie-Pierre GEVAUDAN, assistante sociale du SDIS 44 et membre de la commission sociale.

Précisons toutefois que ces masques dits « alternatifs » n’ont pas vocation à remplacer les gestes barrière et devront respecter au maximum les règles de port et d’hygiène préconisés :

Comment entretenir les masques de protection en tissu

 

(*) PATS : personnel administratif, technique et spécialisé du SDIS

 

 

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.