Course Mythique à HAWAÏ

0
252

Merci de prendre le temps de lire le récit, de Denny QUELIER, c’est formidable!

Nous étions 2500 à prendre le départ le 13 octobre 2018.

Une centaine de PRO s’élançait dans le pacifique à 6h35 du matin puis les amateurs ou groupe d’âge (GA) qui partaient à 7h05.

Le niveau de cette course est très relevé car les athlètes sont sélectionnés sur l’un des 45 Ironman qui sont organisés sur les 5 continents de la planète. Et pour être qualifié pour les Championnats du monde il faut finir dans les 2 à 8 premiers de son groupe d’âge !

Personnellement, je me suis qualifié sur l’Ironman de Vichy le 27 aout 2017 en terminant 2e des 55-59 ans.

Donc à Hawaï, je me suis retrouvé parmi les 2500 athlètes (dont 200 environ en 55-59ans) venus du monde entier pour finir cette course mythique qui se déroule sur Big Island (la plus grande ile d’Hawaï) pour nager 3800m dans une eau limpide à 28°C, puis 180 km sur des routes surchauffées dans un paysage volcanique irréel pour enfin finir par un marathon couru dans une température ambiante de plus de 30°C avec un taux d’humidité à 90% qui entraine un ressenti de la chaleur plus important encore !

je sors de la natation en 1h05 soit 14e de mon GA et 854e au scratch en prenant beaucoup de plaisir à nager dans cette eau chaude et limpide.

Puis le vélo se déroule sans incident, si ce n’est l’attache de mon casque qui se défait m’obligeant à m’arrêter pour la refixer correctement afin d’éviter une disqualification. Je fais un vélo tout en gestion très attentif à l’hydratation (j’ai du ingérer 6l de boissons diverses et variées !) et à respecter la distance minimum de 12m avec les coureurs qui me devancent. A la fin de la partie cycliste je suis 53e de mon GA et 1411e au général.

A ce moment de la course je pense encore que je vais pouvoir respecter mon objectif qui est de faire moins de 11h. Avec les 2 transitions je suis à 6h50mn de course environ et en faisant un marathon en 4h05-4h10 je réalise mon objectif…

Seulement voilà le sport n’est pas une science exacte et le corps humain à ses limites…

Au bout de 3 à 4 kms je suis à fond au niveau cardiaque mais seulement à 9-10km/h; Cela est dû à la chaleur et à l’humidité qui à ce moment de la journée sont extrêmes (et probablement à mon adaptation insuffisante bien qu’arrivé sur l’ile depuis une semaine).

Donc pendant plus de 20kms je vais alterner des périodes de marche afin de « refroidir » et de course lente. Et puis, au bout de 10h de course au total soit au environ de 17h-17h30 heure locale, le soleil commence à décroitre dans le ciel et la chaleur se fait moins intense. Je retrouve un petit regain d’énergie qui me permets de courir à 10-11km/h entre les ravitaillements et de boucler ce marathon en 4h47 pour me placer au finish 73e de mon GA et 1599e au général en un temps total de 11h39mn24s.

Je ne suis pas déçu par ce résultat même si, bien sûr, j’aurai aimé finir sous les 11h. Au-delà du chrono, je suis émerveillé d’avoir vécu une telle aventure avec ma femme qui m’a soutenu jusqu’au bout ! J’ai pris un plaisir fou à participer à ces Championnats du monde sur cette ile paradisiaque et j’ai engrangé des souvenirs extraordinaires qui resteront gravés en moi pendant de nombreuses années !

L’essentiel est d’être finisher comme le disent les organisateurs : « I’AM AN IRONMAN ! »

Je suis allé au bout de mon rêve après plus de 30 ans de pratique de ce sport.

 

Denny

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.