Gérer le stress : ça s’apprend

0
999

Les JSP de 2è et 4è année de l’Ecole de JSP de la Côte d’Amour au POULIGUEN peuvent vous en parler : afin de préparer les épreuves de sélection de fin d’année, et celles du Brevet, ils ont bénéficié d’une formation de GESTION DU STRESS dispensée par Anne BEILLOIS, maman d’un des leurs et psychothérapeute : https://psychotherapie-la-baule.fr/

Anne, sur l’impulsion de Nathalie GERVOT – la petite fée de l’Association de JSP – a eu la gentillesse de dispenser cette formation bénévolement. Elle explique :

  • « lorsque l’on est confronté à une situation stressante (dans la vie d’un sapeur pompier ou ici face à un examen), le rythme cardiaque augmente. De la même façon que le stress, la colère et d’autres émotions ont un effet sur notre cœur. Apprendre à maîtriser notre respiration, et les battements de notre cœur, permet d’envoyer un message à notre cerveau via le système nerveux autonome, et ainsi réduire les signes de tensions ;
  • la « respiration guidée » , technique proposée aux Jeunes sapeurs-pompiers fait partie des différentes techniques de gestion du stress. Le principe est simple. Grâce à un entrainement quotidien, l’objectif est d’apprendre à contrôler sa respiration afin de réguler son stress et l’anxiété ;
  • dans leur activité de sapeur-pompier, les femmes et les hommes sont confrontés à des situations extrêmement choquantes et souvent traumatisantes. On peut retrouver chez certains, des états de stress post traumatiques. Le cerveau après un choc, n’arrive pas toujours à « traiter » les émotions ressenties lors de l’évènement, sans que nous en ayons forcément conscience. La technique de Désensibilisation Multisensorielle (ou EMDR) a prouvé son efficacité depuis de nombreuses années. Une stimulation sensorielle alternative des mouvements de yeux, ou de tapotements alternatifs, précédé d’un protocole de questionnements , encourage le cerveau à « digérer » les émotions et informations choquantes. Il est donc tout à fait recommandé aux sapeurs-pompiers de consulter et pratiquer cette technique de « mise à jour «  du cerveau.
  • Pour résumer, les émotions ont une influence énorme sur notre corps et nos réactions. La rapidité, l’efficacité, le choix des gestes appropriés dans des situations d’extrême urgence passent par un entraînement et une bonne gestion de ses émotions. Gérer ses émotions n’est pas quelque chose de forcément inné, c’est un apprentissage, un entraînement tout comme on s’entraîne à la salle de sport pour se muscler. »

 

 

 

Plus qu’une formation, il s’agit bien d’une leçon de bien-être au quotidien dans de nombreuses situations stressantes et angoissantes.

Il est prévu de poursuivre cette démarche pour la rentrée prochaine en y incluant une session pour les formateurs. Bravo et merci mesdames !

 

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.